WINTZENHEIM 14-18

Wintzenheim : la Chronique de l'école des filles


Schul-Chronik für die Mädchenschule

Suite au Traité de Francfort signé entre la France et l'Allemagne le 10 mai 1871, l'Alsace-Lorraine fut annexée à l'empire allemand de 1871 à 1918. Même si leur cœur a toujours battu pour la France, les sœurs enseignantes étaient soumises à l'administration du Reichsland. Les écoles fêtaient les victoires de l'armée allemande, et les ennemis étaient les Français et leurs alliés.

La chronique de l'école de filles tenue par la communauté des Sœurs enseignantes de Wintzenheim (Congrégation des Sœurs de la Divine Providence, maison-mère à Ribeauvillé) débute le 1er novembre 1913. Cette chronique, découverte par Guy Frank et dont l'original est archivé au couvent de Ribeauvillé, a été instaurée dès l'arrivée de la supérieure Sœur Mathias. Elle relève, jour après jour, les évènements qui ont marqué la vie de l'école, mais aussi celle de la commune, et notamment durant toute cette période 1914-1918 marquée par la Première Guerre Mondiale.

Ces textes manuscrits, écrits en cursive allemande, du 1er novembre 1913 au 15 novembre 1918, ont été retranscrits et traduits par Charles Zumsteeg de Colmar, auteur de l’ouvrage « Sœurs d'École en Alsace » publié en 2009. Dès la Libération de Wintzenheim le 17 novembre 1918, l'écriture de la chronique se poursuit en français.

Wintzenheim
01 - La première page de la Chronique le 1.11.1913

Einleitung

Am 29. Oktober 1913 ist Schwester P. Mathias von Achenheim, Landkreis Strassburg, kommend, wo sie als Hauptlehrerin seit 15. Oktober 1906 tätig war, als Hauptlehrerin nach Winzenheim berufen.
Zu jener Zeit war die Mädchenschule in 5 Klassen eingeteilt, an welcher 5 Lehrkräfte wirkten. Dabei ist eine Kleinkinderschule mit 2 Lehrkräften. Die Elementarschule zählte damals 180 Schülerinnen, welche sich folgender Weise verteilten :
I. Klasse 33 Schülerinnen, Hauptlehrerin Schw. P. Mathias
II. Klasse 40 Schülerinnen, Lehrerin Schw. A. Studer
III. Klasse 54 Schülerinnen, Lehrerin Schw. Ph. Adam
IV. Klasse 29 Schülerinnen, Lehrerin Schw. J. Steinmetz
V. Klasse 24 Schülerinnen, Lehrerin Schw. K. Marbach
I. Klasse der Kleinkinderschule 76 und zwar 35 Kn. 41 M.
II. Klasse der Kleinkinderschule 54 und zwar 25 Kn. 29 M.
zusammen 130 Kinder

Introduction

Le 29 octobre 1913 Sœur P. Mathias est appelée à Wintzenheim comme directrice d’école, venant d’Achenheim, arrondissement de Strasbourg, où elle exerçait comme directrice d’école depuis le 15 octobre 1906.
L’école des filles [de Wintzenheim] comprenait alors 5 classes, 5 maîtresses d’école y exerçaient. Une école maternelle avec 2 enseignantes y était adjointe. L’école élémentaire comptait alors 180 écolières qui se répartissaient ainsi :
Ière classe : 33 écolières, directrice d’école Sœur P. Mathias
IIe classe : 40 écolières, maîtresse Sœur A. Studer
IIIe classe : 54 écolières, maîtresse Sœur Ph. Adam
IVe classe : 29 écolières, maîtresse Sœur J. Steinmetz
Ve classe : 24 écolières, maîtresse Sœur K. Marbach
L’école maternelle comptait 130 enfants qui se répartissaient ainsi :
Ière classe de l’école maternelle : 76 dont 35 garçons et 41 filles
IIe classe de l’école maternelle : 54 dont 25 garçons et 29 filles.

Wintzenheim
02 - La page 23 de la Chronique (1917)

16.10.17 Beginn des Wintersemesters in der Knabenschule, vierstündiger Unterricht.
18.10.17 Schwester Alvina Riegert ist eingetroffen, um die erkrankte Schwester Erhardine Schrepf, die bereits 27 Jahre hier gewirkt, in der Kleinkinderschule zu ersetzen.
26.10.17 Heute nachmittags stattete Kreisschulinspektor Wimmer der 2. 3. u. 4. Mädchenklasse einen Besuch ab. Unsere Mädchenschulen haben auf die 7. Kriegsanleihe 61 M. gezeichnet. (Gesamtergebnis: 2 1/2 Milliard).
01.11.17 3 feindliche Flieger überflogen unser Städtchen, warfen im Hof des Garnison-Lazaretts in Colmar eine Bombe ab. Ein deutscher Kampfflieger brachte zwischen Wettolsheim u. Egisheim eines der feindl. Flugzeuge zum Absturz. Die Insassen, ein älterer u. jüngerer Franzose, waren tot.
03.11.17 Anlässlich des grossen Sieges in Italien bei der 12. Isanzoschlacht standen die Häuser in Flaggenschmuck und die Kinder hatten schulfrei.
15.11.17 Eröffnung der Fortbildungsschule; 21 Schülerinnen haben sich gemeldet.
19.11.17 König Albrecht v. Württemberg beehrte unser reich beflaggtes Städtchen mit seinem Besuch. Er kam mit zahlreichem Gefolge v. St Gilgen...

16.10.17 Début du semestre d’hiver dans l’école des garçons ; instruction sur 4 heures.
18.10.17 Sœur Alvina Riegert est arrivée pour remplacer à l’école maternelle sœur Erhardine Schrepf malade, qui a exercé pendant 27 ans ici.
26.10.17 Cet après-midi l’inspecteur d’arrondissement Wimmer a visité les 2ème, 3ème et 4ème classes de filles. Nos classes de filles ont recueilli 61 marks pour le 7ème emprunt de guerre (résultat total : 2 ½ milliards).
01.11.17 Trois avions ennemis ont survolé notre petite ville, ont lâché une bombe dans la cour de l’hôpital de campagne de la garnison à Colmar. Un avion de combat allemand a descendu un des avions ennemis entre Wettolsheim et Eguisheim. Les occupants, des Français, l’un plus âgé, l’autre plus jeune, sont morts.
03.11.17 A l’occasion de la grande victoire en Italie à la 12ème bataille de l’Isanzo, les maisons ont été décorées de drapeaux et les enfants avaient un congé scolaire.
15.11.17 Ouverture de l’école postscolaire ; 21 écolières se sont annoncées.
19.11.17 Le roi Albrecht von Württemberg a honoré de sa visite notre petite ville richement pavoisée. Il arriva dans une auto fermée, avec une suite nombreuse, de Saint-Gilles...

Wintzenheim
03 - La page 31 de la Chronique (1918)

Gegen 2 Uhr gelangt man müde zu Hause an.

01.09.18 Ferienbeginn ; infolge auftretender Krankheit, Grippe, die auch in unserm Dorfe unter jung und alt schwere Opfer forderte, wurden sie verlängert bis 11.11.1918.

Die Nahrungsmittel sind auf enorme Preise gestiegen. So z.B.:
- Ohm Wein 160-200 M, Herbst fiel gut aus.
· 100 Krautköpfe bis 70 M.
· Sack Kartoffeln 132 Pfd, 25-35 M.
· btr gelbe Rüben 22 M.
· Pfd Butter 16 M u. mehr.

17.10.18 Die hier sehr beliebte u. allseits geschätzte Schw. Erhardine Schrepf ist heute nach langem schwerem Leiden im Kloster zu Rappoltsweiler gestorben. In Anerkennung ihrer Verdienste während ihres fast 30jährigen Wirkens in der hiesigen Kleinkinderschule ist Ihr von der Gemeinde eine hl. Messe in der Gnadenkapelle gestiftet worden. Sie ruhe in Frieden.

Wichtige politische Ereignisse während der Ferienzeit :
Bulgarien hat Waffen gestreckt.

Vers 2 heures on arrive fatigué à la maison.

01.09.18 Début des vacances. Suite à la maladie, la grippe, qui a fait son apparition, et qui faisait aussi dans notre village des victimes parmi les jeunes et les vieux, elles sont prolongées jusqu’au 11.11.1918.

Les prix des produits alimentaires ont grimpé de façon considérable. Ainsi, par exemple :
- un muid de vin, 160-200 marks, les vendanges ont été bonnes
· 100 têtes de choux jusqu’à 70 marks
· un sac de pommes de terre de 132 livres, 25-35 marks
· les carottes, 22 marks
· une livre de beurre, 16 marks et plus.

17.10.18 Sœur Erhardine Schrepf, très aimée et estimée de tous est décédée au couvent de Ribeauvillé après de longues souffrances. En reconnaissance de ses mérites au cours de ses presque 30 années d’activité dans l’école maternelle d’ici, la commune lui a dédié une messe dans la chapelle des Grâces. Qu’elle repose en paix.

Importants évènements politiques pendant les vacances :
la Bulgarie a capitulé.

*

Wintzenheim

04 - Les Sœurs enseignantes de Wintzenheim juste avant la Première Guerre Mondiale.
(collection Guy Frank)

Wintzenheim

05 - Les écoles de Wintzenheim en 1910, installées dans les bâtiments que la municipalité leur abandonna en 1852.
Au premier plan, la fontaine à balancier qui se trouvait à l'emplacement de l'Arbre de la Liberté planté en 1919.
(collection Guy Frank)

Wintzenheim

06 -Détail du plan d'alignement de 1833.
A l'époque, la mairie se trouvait en face de la Rue dite Obere Kirch gass, l'actuelle rue de la Brasserie.
(ADHR)

Wintzenheim

07 - Maison d'école en 1916. La porte d'entrée du bâtiment abritant les blessés était protégée par un appentis en bois.
Dans la cour stationnaient les ambulances hippomobiles prêtes à intervenir.
(collection Guy Frank)

Wintzenheim

08 - Après 1919. Les écoles vues de la rue principale. La fontaine à balancier est remplacée par une pompe.
Texte du panonceau : Arbre de la libération planté le premier Quatorze-Juillet 1919 en Alsace française.
(collection Guy Frank)

Wintzenheim

09 - La 4ème classe en 1913
(collection Yvonne Meyer - Hôtel Meyer)

Wintzenheim

10 - L’école en 1916
(collection Colette Speich)

Wintzenheim

11 - L’école en 1916
(collection Colette Speich)

Wintzenheim

12 - L’école en 1916
(collection Colette Speich)

Wintzenheim

13 - A Wintzenheim : la ronde des "moyennes" autour des Sœurs enseignantes de Ribeauvillé.
Photo Vizzavona parue dans la revue Illustration en 1925
(collection Guy Frank)

*

Wintzenheim

La Chronique de l'école des filles

Edition papier

 36 pages - 19 photos - 5 Euros

 

Derniers exemplaires en vente

au service État-Civil de la Mairie de Wintzenheim

Prix : 5 Euros

Paiement par chèque

à l'ordre de la Société d'Histoire de Wintzenheim

 

Copyright SHW 2014 - Webmaster Guy Frank 

E-mail : contact@knarf.info

Les Sœurs enseignantes de Ribeauvillé : deux siècles de présence à Wintzenheim 


Retour au Sommaire

WINTZENHEIM 14-18