WINTZENHEIM 14-18

Lazarets : les hôpitaux militaires de campagne à Wintzenheim


En allemand le mot Lazarett signifie « hôpital militaire » ou « infirmerie de campagne ». Le traducteur de la Chronique des Sœurs a opté pour le terme « hôpital de campagne ».


Le bayrische Feldlazarett N° 12 de Wintzenheim

Détail des loyers versés mensuellement en 1916 pour la location des salles privées réquisitionnées pour cet hôpital militaire

Die angesetzten Entschädigungen sind von einer gemäss Zilt 7.3 und 16 der Aulf. Verordnung vom 1.1.1876 gebildeten Komission festgesetzt worden. Die Abschätzungsverhandlung ist am 20. Mai 1916 der ksl Kreisdirektion Colmar übersandt worden.

Propriétaires / Loyer mensuel / Total Août 1914 au 31 juillet 1916 :

I - Lorenz Gspann in Winzenheim [2 rue de la Brasserie] für Benutzung eines Saales mit 2 Nebenräumen in einem Nebengebäude als Lazarett / monatlich 25 Mk / 600 Mk
II - Brauerei Ehrhart Schiltigheim [2 rue de la Brasserie] für Benutzung einer aus 6 Zimmern bestehenden Wohnung im 1. Stock deren Anwesens "Wirtschaft Brauerei” als Lazarett / monatlich 25 Mk / 600 Mk
III - Katholischer Jünglingsverein in Winzenheim [111 rue Principale] für Benutzung dessen Vereinshauses als Lazarett / monatlich 50 Mk / 1200 Mk
IV -Gesangverein “Laurentia” in Winzenheim [71 rue du Mal Joffre] für Benutzung dessen Vereinshauses als Lazarett / monatlich 45 Mk / 1080 Mk
V - Gastwirt Peter Meyer in Winzenheim [17 rue Principale] für Benutzung des zum Wirtschafftsanwesen gehörigen Tanzsaales als Lazarett / monatlich 50 Mk / 540 Mk
VI -Witwe August Bouillon in Wintzenheim [98 rue Principale] für Benutzung eines Hinterhäuschens gegenüber des kath. Vereinshauses als Krätzestation / monatlich 6 Mk / 144 Mk
Total pour la période Août 1914 au 31 Juillet 1916 : 4124 Marks

Source : ADHR_3 AL 13191


Quelques photos du lazaret bavarois n° 12 de Wintzenheim

Wintzenheim

F06-Frank01

La salle Laurentia en 1913-14
71 rue du Mal Joffre
Construite entre 1908 et 1912, elle fut inaugurée le 20 juillet 1912.

(collection Guy Frank)

Wintzenheim

F06-Haeffele01

Salle Laurentia.

Dès 1914, les Allemands installent 3 hôpitaux de campagne à Wintzenheim
dans l’école maternelle (15 lits), la salle Laurentia (17 lits), le cercle catholique (20 lits)

(collection Marc Haeffele)

Wintzenheim

F06-Haeffele02

En 1915, il y aura jusqu’à 8 bâtiments réquisitionnés à Wintzenheim pour accueillir les soldats malades ou blessés.

A gauche de la porte, un local isolé par des planches en bois.

(collection Marc Haeffele)

Wintzenheim

F06-317

1914

Quelques blessés et leurs infirmières dans la cour de la Laurentia à l’époque entourée de vignes.

On distingue à l’arrière la colline du Rotenberg.

(Photothèque SHW 317)

Wintzenheim

F06-458a

Recto

1916

Lazaret bavarois N° 12 dans la salle Laurentia.

A l'arrière, le rideau de scène.

(Photothèque SHW 458)

Wintzenheim

F06-458b

Verso

Expéditeur : Inf. Fritz Gleich 8. Bay. Reserve Division Feld-Lazarett Nr 12
Destinataire : August Gleich Edenkoben (Pfalz / Palatinat) Bahnhofstr. 92

Cachet : Bay. Feldlazarett Nr 12

Chers parents,
Hier j’ai reçu votre lettre du 21 a. qui m’informait que Nicolas se trouve en permission. Lors de travaux effectués dans la tranchée, la tête d’une hache s’est désolidarisée de son manche et s’est plantée dans ma main, occasionnant l’infection. L’entaille est maintenant presque complètement cicatrisée et je vais bientôt rejoindre ma compagnie...

(Photothèque SHW 458)

Wintzenheim

F06-Haeffele03

La petite salle à l'arrière de la Laurentia

(collection Marc Haeffele)

Wintzenheim

F06-339

1917

Noël 1917 au lazaret de la Laurentia richement décoré.

Sur la table, les petits paquets destinés aux soldats blessés

(Photothèque SHW 339)

Wintzenheim

F06-456

Maison d'école, 31 rue Clemenceau

La porte d'entrée du bâtiment abritant les blessés était protégée par un appentis en bois.

Dans la cour stationnaient les ambulances hippomobiles prêtes à intervenir.

(Photothèque SHW 456)

Wintzenheim

F06-008a

En face des écoles, 2 rue de la Brasserie.

Le restaurant de la Brasserie Laurent Gspann
a aussi été réquisitionné par l'armée allemande pour les blessés.
(récemment Brasserie Chez Lucien)

(Photothèque SHW 008)

Wintzenheim

F06-008b

(zoom)

A l'infirmerie militaire du restaurant de la Brasserie,
les chambres devaient être bien occupées,
compte tenu des nombreux convalescents qui regardent aux fenêtres.

(Photothèque SHW 008)

Wintzenheim

F06-490a

A l'arrière de la Brasserie,
le logement de 6 pièces au 1er étage,
appartenant à la Brasserie Ehrhard de Schiltigheim,
a également été réquisitionné en 1914.

(Photothèque SHW 490)

Wintzenheim

F06-490b

(zoom)

(Photothèque SHW 490)

F06-Haeffele04

Local non identifié

(collection Marc Haeffele)

Wintzenheim

F06-Frank02

Le restaurant Wintergarten (Au Jardin d'Hiver)
appartenant en 1916 à Pierre Meyer
a été réquisitionné par l'armée allemande comme lazaret
(actuellement "A la Ville de Colmar", 17 rue Clemenceau)

(collection Guy Frank)

Wintzenheim

F06-011

Restaurant Wintergarten, Pierre Meyer, 17 rue Clemenceau.

C'est le grand bâtiment visible à l'arrière du jardin d'été
qui a été réquisitionné par l'armée allemande
pour servir d'hôpital de campagne.

Plus tard, cette salle accueillera le cinéma "Excelsior".

(Photothèque SHW 011)

Wintzenheim

F06-Frick01a

Recto

Local non identifié

(collection Michel Frick)

Wintzenheim

F06-Frick01b

Verso

Feldpostkarte
Cachet Winzenheim 15.11.15 – Kr. Colmar Els.
Gefr. Joseph Ehart, 1. Komp. Res. Inf. Regt 90
84 Landwehr Brigade
15. Armee corps im Feld über Schirmeck

Lieber Joseph,
Danke Dir für die Karte. Ich schicke Dir eine Ansicht aus meinem Krankensaal.
Die ... Photographie grad nicht, dass blos ...
Hoffentlich geht es dir noch wohl gut. Sende dir herzliche Grüsse Küsse d...

Wintzenheim

F06-Goffel01

98 rue Clemenceau

Maison arrière chez la Vve Auguste Bouillon,
en face du Cercle Catholique.
Station pour malades atteints de la gale.

Cette photo date de 1935-36
A l'avant, le boucher Joseph Bouillon et son épouse Marie.
La maison fut démolie le 11 septembre 2001.

(collection Irène Goffelmeyer)

Wintzenheim

F06-Frick02a

Recto

 8. Bayer. Res. Division 

(collection Michel Frick)

Wintzenheim

F06-Frick02b

Verso

Lazaret bavarois N° 12 à Wintzenheim

Feldpost-Karte
Cachet : Bay. Feldlazarett Nr 12 (au milieu on devine la Croix-Rouge)
Cachet : Feld-postexped. 12.8.15 – 8. Bayer. Res. Div.
An Frau Jakob Nauwerth, Kandel, Pfalz, Hauptstr. 424

Liebe Frau und Kind,
Ich will dir mitteilen dass ich zur Zeit im Feldlazarett bin.
Ich wurde hier opperirt. Auf meine Adresse schreib zur Zeit
im Feldlazarett 12 Winzenheim. Viele Grüsse an alle.
Geschrieben am 12.

(collection Michel Frick)

Wintzenheim

F06-599

1915

Infirmière allemande devant la maison Andrès

(Photothèque SHW 599)

L'évocation des lazarets dans la chronique de l'école des filles

01.08.14

Pour le soin des blessés, 3 hôpitaux de campagne ont été installés.

07.08.1914

Le 1er dans l’école maternelle avec 15 lits
Le 2e dans la salle commune Laurentia avec 17 lits
Le 3e dans la salle commune catholique avec 20 lits.
Dans un cours conduit par M. le Dr Pflimlin, 40 membres masculins et 60 féminins des colonnes sanitaires nouvellement constituées ont été formés pour leur mission ; parmi eux les enseignants et enseignantes.

25.06.15

6 hôpitaux de campagne sont installés ici :
- le 1er dans la maison commune catholique pour ceux souffrant de maux d’oreilles, de nez, d’yeux (Cercle Catholique, 111 rue Clemenceau)
- le 2ème dans la Laurentia (71 rue du Mal Joffre)
- le 3ème dans la maison Bloch près de la pharmacie (46 rue Clemenceau ?)
- le 4ème dans la brasserie Gspann (2 rue de la Brasserie)
- le 5ème dans le jardin d’hiver (Wintergarten, 17 rue Clemenceau)
- le 6ème dans la maison d’école (31 rue Clemenceau)

02.07.15

120 (prisonniers) Français, sous la protection de 12 Uhlans, traversent la petite ville. Derrière eux suit un camion avec de nombreux blessés ; ils sont déposés dans notre hôpital de campagne. Ils viennent de la vallée de Munster où de durs combats ont lieu en ce moment.

20.07.15

Vers le soir et durant la nuit, transport de nombreux blessés dans les hôpitaux de campagne d’ici. Un chasseur alpin est aussi amené dans l’hôpital de campagne de la 4ème classe de garçons. Il est simple soldat, blessé au bras gauche et, dans sa profession civile, professeur de droit à l’Université de Grenoble ; un deuxième avec blessure au poumon.

23.07.15

Deux blessés sont décédés dans l’hôpital de campagne Laurentia suite à leurs blessures ; ils ont été enterrés dans une fosse commune dans notre cimetière.

27.07.15

Les grands blessés sont examinés aux rayons X par un médecin spécialisé ; ainsi, pour le bras, la tête, le poumon, la main, etc…

15.08.15

Fête de l’Assomption de Marie. Visite éminente à Wintzenheim de Sa Majesté le roi de Bavière qui est venu pour une revue de ses troupes combattant dans les vallées de Munster et de Kaysersberg. À cette occasion, il inspecte nos hôpitaux de campagne, sous la conduite de l’officier d’ordonnance, le baron von Stein, du médecin personnel, du président du district, de M. le directeur de l’arrondissement et de nombreux généraux. Il console les blessés et leur serre la main.

27.08.15

 Presque quotidiennement 1 à 2 soldats de l’hôpital de campagne local sont enterrés.

24.10.15

Le comte von Röderen, secrétaire d’État de l’Alsace-Lorraine, honore nos hôpitaux de campagne de sa visite.

01.11.15

Célébration générale au cimetière pour les pauvres guerriers décédés. Les enfants de l’école cherchent à rehausser la cérémonie avec le chant à trois voix " Wie sie so sanft ruhn " (Comme ils reposent si paisiblement).

14.06.16

La 1ère classe transformée en chapelle. Le service divin de guerre a été assuré pour les blessés de l’hôpital de campagne par l’aumônier militaire, M. Schauenberger. Il a tenu une allocution sur la vénération et l’adoration du divin cœur de Jésus. L’office a été embelli par la prestation de quelques cantiques chantés par les enfants de l’école et par l’accompagnement à l’harmonium de M. le directeur d’école Jaegy. Deux blessés ont reçu la sainte communion.

19.12.16

Visite du médecin de la division pour l’installation d’un hôpital de campagne du 14ème. Résultat : évacuation de toutes les salles d’école et des trois logements du personnel enseignant.

03.01.17

D’après le rapport du médecin de la division, l’école de Wintzenheim est le seul bâtiment approprié qui, après une évacuation complète, rend possible l’installation close de plus de 200 lits.
Pour les mesures d’ordre hygiénique, la tranquillité des blessés et l’administration de l’hôpital de campagne, il ne serait pas approprié que des personnes étrangères puissent occuper une partie des locaux.
Après pourparlers avec le maire de Wintzenheim, on peut pourvoir à un bon logement pour les familles des enseignants et les sœurs. L’hôpital de campagne a reçu des instructions pour apporter son concours au déménagement vers toute direction pour que les personnes concernées n’aient pas de frais.

01.08.17

Les hôpitaux de campagne réservés de la maison d’école des filles et du nouveau bâtiment sont occupés par la réserve de l’armée territoriale bavaroise. Ils sont envoyés dans la vallée de Munster.

09.04.18

Comme les classes des filles et, par moments, le logement des sœurs, servent toujours à des fins militaires (infirmerie, cantonnement), l’instruction se fait toujours en alternance par ½ journées, le matin de 8h à 12h, l’après-midi de 1h à 5h.


Copyright SHW 2018 - Webmaster Guy Frank 

E-mail : contact@knarf.info


Retour au Sommaire

WINTZENHEIM 14-18