WINTZENHEIM 14-18

Manger à Wintzenheim en temps de guerre


A - La population civile

Photo Manger A01

Octobre 1916 - Fleischverteilung.

Répartition de viande devant l'abattoir de Wintzenheim.

(collection Guy Frank)

Photo Manger A02

1915 - Sur une petite charrette tirée par un âne, on transportait la viande de l'abattoir à la boucherie Eugène Bouillon.

Debout à droite, Eugène Bouillon (1886) futur maire de wintzenheim, et son épouse Jeanne née Butterlin (1887).

(collection Guy Frank)

 

Photo Manger A03

1917 - 1 rue du Logelbach (actuel presbytère).
Chez la famille Meyer, "Unser Hélène", employée de maison, trait la chèvre, pendant que les enfants attendent le lait avec leurs gobelets : Pierre Meyer (en haut) et Hubert Meyer (en bas). A droite, Jean Danner de Colmar, qui dirigera plus tard l'IPC - Irak Petroleum Company.

(collection Guy Frank)

Photo Manger A04

1er septembre 1918 - 49 rue Clemenceau.

Vers la fin de cette guerre, la population civile d'Alsace connut une dure période de privations. Tout était rationné et il fallait patienter longuement pour acheter quelques rares vivres. En 1918, le ravitaillement communal était organisé sous la surveillance de l'abbé Meyer et du commissaire Stoessel.

(collection Guy Frank)
Photo Manger A05

1er septembre 1918 - 49 rue Clemenceau.

Comme l'indique le tableau noir accroché à côté de la porte du salon de coiffure (Friseur), on s'y procurait pommes de terre, lait, beurre, café (Kaffee, Kornkaffee, Malzkaffee), mais aussi chandelles,  savon, et autres produits de première nécessité.

(collection Guy Frank)

B - Les cuisines militaires - Feldküche

Photo Manger B01

1915 - Popote militaire allemande
dans les dépendances de l'école de Wintzenheim.

(collection Guy Frank)

Photo Manger B02

1915 - Popote militaire allemande
dans les dépendances de la maison Andrès à Wintzenheim.

(collection Guy Frank) 

Photo Manger B03

Wintzenheim - Militaires à la cantine

(photothèque SHW 005)

Photo Manger B04

1915 - Devant la maison Andrès à Wintzenheim.
Le jour où les cuisines roulantes se mirent en route pour les champs de batailles de la vallée de Munster, le photographe n'a pas manqué de fixer l'image. 

(collection Guy Frank)

Photo Manger B05

Juillet 1916 - La Forge

Unsere Interims-Küche in Hammerschmiede i. Münstertal

Notre cuisine provisoire à La Forge dans la vallée de Munster

Nom des soldats de G à D :
Wassenberg, Halland, Ehlert, Matthee

(collection Guy Frank)

C - Les restrictions

Photo Manger C01

Kommunalverband Bezirk Ober-Elsass

Brot-Karte gültig vom 15. bis 21 Oktober 1917.

Carte de rationnement : 50 gr de pain ou 35 gr de farine.

(photothèque SHW - don de Jacqueline Piselli)

Photo Manger C02

1918

Reise Brotmarke - Fünfzig Gramm Gebäck.

Carte de rationnement : 50 grammes de pain.

(photothèque SHW - don de Jacqueline Piselli)

 

Photo Manger C03

Kommunalverband Bezirk Ober-Els.

Zuckerkarte für die Monate Mai und Juni 1918.

Carte de rationnement : 750 gr et 50 gr de sucre.

(photothèque SHW - don de Jacqueline Piselli)

 

Photo Manger C04

Le gendarme Herschelmann

(collection Charles Schillinger)

1918 - Le ministre de l'agriculture prussien a déclaré la guerre à la race porcine. - "Le porc, dit-il, c'est le neuvième ennemi de l'Allemagne". Pourquoi ? parce qu'il mange de préférence les patates et le blé. Hérode d'un nouveau genre, il a frappé de la peine capitale tous les porcelets jusqu'à l'âge de trois mois. Ainsi périrent en un seul jour à Wintzenheim 60 petits cochons ; ce fut en somme pour l'Allemagne une victoire rapide et complète. - On ne voit plus aucun homme gros ; finis, les 100 kg ; tout le monde a dû serrer sa ceinture, seul notre gendarme Herschelmann put se payer le luxe d'un festin pour la première Communion de sa fille et il ne lui coûta pas cher du tout. C'est en effet ce gendarme qui donne l'avis favorable ou défavorable : "Non suspect ou suspect d'opinion politique anti-allemande" aux permissionnaires, pour que ceux-ci puissent revoir leur famille, et l'ostracisme du gendarme est sans appel. Pour attirer sa clémence sur leur mari mobilisé, les femmes des cultivateurs lui font à l'occasion une agréable surprise.

Source : "Sous les drapeaux de l'envahisseur - Mémoires de guerre d'un Alsacien ancien combattant 1914-1918", Eugène Bouillon.

D - Humour et Propagande

Photo Manger D01

1915

Als ich einst das Licht der Welt erblickt,
bestimmt war ich für Brot !...
doch jetzt ist man mehr von mir entzückt
denn ich lindere alle Not !
durch mir erhält man "billig u. schnell",
Seife, Zucker, Fleisch, Brot u. Mehl !

(collection Fernande Gavillot)

Photo Manger D02

1916

Für Fleisch, für Brot und Butter,
Für Milch und Hundefutter,
Petroleum und Licht,
Für Seife, Zucker, Eier,
Für Wurst und "Tante Meier"
Man Karten Dir verspricht -
Doch Ware kriegst Du nicht !

(collection Fernande Gavillot)

Photo Manger D03

1916

Gut versorgt im Deutschen Land, wenn Kartoffelkarte zur Hand !

Kartoffel, Kartoffel ! wie bist du begehrt !
durch diese Karte kennt man deinen Wert !...

(collection Fernande Gavillot)

Photo Manger D04

Willst du zum Brot auch Butter essen,
darfst du die Karte nicht vergessen.

Ein Gedenkblatt aus der grossen Zeit.

(collection Fernande Gavillot)

Photo Manger D05

Trauer Anzeige : Leib Brot
Magerstadt 20. okt. 1917

Annonce de décès : miche de pain
Villemaigre 20 octobre 1917

(collection Fernande Gavillot)

Copyright SHW 2014 - Webmaster Guy Frank 

E-mail : contact@knarf.info


Retour au Sommaire

WINTZENHEIM 14-18